• Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc
  • Blanc LinkedIn Icône

2020 - LAURA & ZEBOUTIN

Laetitia, Styliste débutante, dans la recherche et développement de produits de mode. Je partage mon expérience de styliste vêtements et accessoires de mode.

  • LoRa

LA MODÉLISATION 3D POUR DÉBUTANTS

Mis à jour : mars 21

Comment bien se lancer ?



La liste de logiciels et applications de modélisation 3D est longue comme le bras. Comment s’y retrouver dans cette pléthore d’outils, et surtout lesquels sont-ils les plus appropriés pour un ultra novice ? Le site ALL3DP répond à la première question car c'est une véritable mine d’informations sur le sujet. Quant à la seconde, mon expérience personnelle me permet d'y répondre. En effet, j'ai ramé pendant un an sur un logiciel que je ne cernais pas.


Que faut-il faire pour bien démarrer?


-Balayer ses "à priori" et l'idée reçue sur cette technologie soit-disant réservée aux initiés. Il faut se lancer.

"C'est en forgeant qu'on devient forgeron"

-Bien se renseigner, explorer autant que possible toutes les offres, pour trouver celle où l'on se sent le plus à l’aise, erreur que j'ai commise.


-Privilégier les logiciels et applications intégrant le croquis dans le processus de modélisation pour surmonter l'une des principales difficultés de cette technique de sculpture. C'est la raison pour laquelle j'ai galéré. J’avais intégré les outils de base mais je n’arrivais pas à les utiliser pour SCULPTER un objet. Il n'est pas facile pour un débutant créer, à partir d'un bloc de matière, en ajoutant ou retirant des volumes. Les technologies associant l'utilisation de croquis, combinée aux outils de "sculpture", constituent une passerelle facilitant la transition entre 2D et 3D. Celle ci étant maîtrisée, il devient plus aisé de naviguer dans les autres logiciels . En effet, pour faire aboutir un projet, il faut souvent souvent utiliser plusieurs d'entre eux.


Les deux outils pour bien démarrer


Ce sont:


- Shapr3D, sur Ipad avec un apple pencil.


Il s'agit d'une application incroyable qui offre le moyen de modéliser tout en ayant la sensation de dessiner. Non seulement son utilisation est très intuitive, mais le site internet de la marque met à disposition une série de tutoriels bien ciblés pour chaque niveau, ainsi que des webinaires (séminaires en ligne) variés sur la recherche et développement produits.

Les outils sont optimisés pour un flux de travail rapide et efficace, allant de la recherche à la production, en passant par les prototypages. Si certains projets doivent approfondies par des tests de résistance ou présentés en visuel photo-réaliste, ils peuvent facilement être transférés sur d'autres logiciels.


C'est une application payante avec une version d'essai gratuite, limitée à deux projets. Il existe une version pro et une version business. La première coûte 20$ par mois, payable annuellement soit un montant de 240 $. Malgré ce prix, le retour sur investissement est satisfaisant . La société accueille les nouveaux adhérents avec un tarif promotionnel pour la première année d'abonnement. On peut espérer une réduction de 15 à 30% selon le délai d'hésitation. Dans mon cas, j'ai obtenu 30% de réduction et j'ai pu commencer ma première modélisation après trois jours d'apprentissage, par visionnage des tutoriels Shapr3D disponibles sur leur site et sur leur chaîne Youtube.



- Fusion 360, sur ordinateur.


Plus difficile à prendre en main que Shapr3D, il possède tout de même une interface des plus intuitives. C’est en grande partie du fait qu’il cumule les outils de croquis et de sculpture. Il est très complet et offre tous les éléments essentiels pour faire aboutir un projet.


Son plus gros avantage est qu’il est disponible en version gratuite pour les étudiants, les amateurs et les start-ups qui font moins de 100 000 euro de chiffre d’affaire. C'est une très bonne option. Il est très facile à prendre en main. De nombreux tutos sont disponibles sur youtube, que je n'ai cependant pas eu l'occasion d'approfondir. Je compte surtout utiliser Fusion360 en complément de Shapr3D, pour faire les simulations et les tests de résistance, ainsi que pour travailler les rendus-matières.


Comparaison des interfaces de Blender, Fusion360 et Shapr3D




Ainsi, Shapr3D a une interface claire et facile à comprendre. De plus, quand on clique sur un outil, un pop up indiquant la manœuvre à accomplir apparaît en haut de l'écran, ce qui facilite encore plus sa prise en main.


Bien que plus fournie, l'interface de Fusion 360 quant à elle est plus conviviale que celle de Blender.


Ces propos sont issues de mon expérience personnelle. Ils ne sont donc pas une vérité absolue. Ce dont je suis sure, c’est que si comme moi vous avez du mal à appréhender la sculpture, l'usage de l’un de ces deux outils vous décoincera. Ils vous apporteront l’autonomie, laissant libre cours à votre imagination pour créer des objets inspirants voir innovants.